Joyeux Noël les eurocrates ! Bonus de fin d’année et augmentation de salaire pour tous !

, par  DMigneau , popularité : 69%

Joyeux Noël les eurocrates ! Bonus de fin d’année et augmentation de salaire pour tous !

Les 55.000 eurocrates vont passer un bon Noël : ils vont en effet empocher une prime pouvant atteindre plusieurs milliers d’euros, assortie d’une augmentation de salaire de 2,4 % applicable dès le premier janvier de l’année prochaine qui coûtera près de 100 millions aux contribuables européens, rapporte The Times.

Le bonus se rapporte, en fait, à un rattrapage de cette augmentation qui aurait dû être appliquée sur les 6 derniers mois de cette année. Cette hausse des salaires intervient à la suite d’un gel de 2 ½ ans et elle inaugure le retour des augmentations annuelles à partir de 2017.

La revalorisation de salaire portera la rémunération annuelle de Jean-Claude Juncker, le président de la Commission Européenne, à 314.000 euros. A celle-ci s’ajoute une indemnité de résidence de l’ordre (qui vise à compenser le fait qu’il doive résider à Bruxelles) de 48.000 euros.

Les statistiques montrent qu’entre 2000 et 2010, les effectifs des institutions de l’UE se sont développés de plus de 62 % alors qu’au cours de cette période, l’UE ne s’est elle-même accrue que de 53 %, si l’on rapporte son passage de 15 à 28 Etats membres en pourcentage.

Le personnel du Parlement européen a continué de s’étoffer en dépit du fait que le nombre de députés européens s’est réduit de 766 à 751 l’année dernière et que les institutions de l’UE se sont engagées à réduire leurs effectifs de 5 % sur les deux prochaines années.

Dans le même temps, le nombre de fonctionnaires des institutions nationales a eu tendance à baisser dans les différents pays membres de l’UE.

Dans une interview avec le Times, Kristalina Georgieva, vice-présidente de la Commission chargée du Budget et des Ressources humaines, a expliqué que cette augmentation était justifiée au regard du blocage du mécanisme d’augmentation automatique des salaires des eurocrates sur les 5 dernières années, pour tenir compte des politiques d’austérité dans la zone euro et de l’indignation suscitée par le niveau de dépenses de Bruxelles.

Ce n’est pas un très gros chiffre ”, a-t-elle jugé, expliquant que l’augmentation était issue d’un calcul automatique. “ Nous ne l’avons pas demandé. C’est ce qui a été calculé. Je pense que c’est justifié ”, a-t-elle ajouté, précisant “ Sur cette période, nous avons augmenté la semaine de travail pour la passer à 40 heures, contre 37,5 auparavant. Cela signifie que les gens travaillent plus pour le même salaire ”.

Wikistrike